29 Nov

Fiez-vous à l’estimation de votre agence immobilière à Toulouse pour ne pas vous tromper sur le prix !

Depuis le début du printemps, dopée par l’amélioration des conditions de crédit (baisse des taux d’intérêt, allongement des durées) et surtout par la diminution des taux d’apport personnel exigés par les banques, la pression de la demande s’est accrue. Conscients de la présence massive des acheteurs sur le marché, les vendeurs se sont fait plaisir en faisant la loi sur celui-ci, question prix. La preuve : les marges de négociation n’ont jamais été aussi réduites.

Seulement voilà, le rythme de progression des prix des appartements anciens ralentit depuis le début de l’année. Le ralentissement de la hausse des prix des appartements se constate en effet depuis le printemps dernier dans la plupart des grandes villes, bien que l’accès à des crédits abondants et bons marchés n’ait jamais été aussi facile.

Si vous vendez un logement à Toulouse, il faut donc faire attention au prix que vous affichez dans votre annonce. Car l’erreur à ne pas commettre quand on vend son logement, c’est d’être trop gourmand. Rappelez-vous qu’un bien surestimé tend souvent à rester sur le marché. Il est en effet très vite repéré par les acheteurs potentiels qui voient là l’occasion de négocier drastiquement les prix. Au point parfois pour les vendeurs d’être amenés à le céder moins cher que s’ils l’avaient mis dès le départ au juste prix.

Vous avez un bien à vendre à Toulouse ? Ne faites pas l’impasse sur l’estimation à Toulouse ! Et fiez-vous-y. C’est la meilleure façon de garder les pieds sur terre. Un professionnel connaît les prix des biens vendus sur votre secteur (car c’est bien à ceux-là qu’il faut se fier et non pas à ceux des annonces en ligne). Ainsi, vous serez à l’abri et ne commettrez pas d’erreur !

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée