28 fév

C’est le moment de faire estimer votre bien immobilier à Toulouse !

AdobeStock_1744903961

Vous avez un bien à vendre à Toulouse ? Faisant suite à une année 2017 déjà exceptionnelle par le nombre de transactions réalisées, 2018 s’est imposée comme une nouvelle année record en termes d’activité pour le marché immobilier de l’ancien. Et sachez qu’en ce début d’année 2019, le marché immobilier se porte encore bien : les taux sont bas et les acheteurs sont toujours là. Pour l’instant, le robinet du crédit est ouvert et les prêts coulent à flots !

Néanmoins, pour vendre rapidement un bien immobilier à Toulouse, comme ailleurs, vous devez fixer le bon prix, c’est-à-dire le juste prix. En effet, avec un prix cohérent qui correspond au marché, vous mettez toutes les chances de votre côté puisque vous attirez le regard d’un maximum d’acheteurs qui sont au courant des prix… et dont le pouvoir d’achat a baissé.

Vous avez un bien à vendre et à faire estimer à Toulouse ? En effet, ne tardez pas. Le pouvoir d’achat des ménages s’est détérioré tout au long de l’année 2018, avec une accélération au 4e trimestre. Dans 59 % des villes de plus de 100 000 habitants, la surface moyenne achetable a un peu, beaucoup… baissé.

D’après L’Observatoire Crédit Logement / CSA – LPI-SeLoger, la capacité des ménages à acheter s’est en effet détériorée tout au long de l’année 2018. Dans les 34 villes de plus de 100 000 habitants, 59 % d’entre elles connaissent une baisse concernant la surface achetable. Cette dernière baisse légèrement dans 15 % des villes et elle se réduit nettement dans 44 % des autres. Dans la plupart de ces métropoles, c’est la hausse des prix de l’immobilier qui contribue largement à ce phénomène. En d’autres termes, plus les prix grimpent et plus la surface achetable diminue. Mais d’autres facteurs y contribuent :
·    Le niveau des revenus des emprunteurs.
·    Le taux d’apport personnel des emprunteurs.
·    La durée des crédits accordés.
·    Le taux d’intérêt de ces crédits.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée